Le Blog

UCPA | Ecole de voile & Croisières

Marque Bretagne

Dix UCPA-nautes, embarqués pour un périple de 15 jours en Galice espagnole au départ de Lorient, peuvent en témoigner : le Golfe de Gascogne cet été, n'était pas avare de belles rencontres...

On l'a tellement pensé, on en a tant parlé, on l'a rêvé, savouré par avance. Chaque détail en a été discuté, ajusté, peaufiné. Cela nous semble presque iréel sur l'instant et cependant... nous y sommes ! Nous embarquons ce soir à bord de Pierre de Lune, le grand Sun Odyssey au spinnaker anthracite qui, après nous avoir conduit en Cornouailles anglaises l'année précedente, remet le cap au large pour nous mener cette fois quelques 350 milles plus au Sud, dans cette région maritime si authentique et préservée, la Galice, à la pointe Nord-Ouest de l'Espagne.

Traversée mémorable... Un premier mouvement nocturne "presto con fuego" poussés par une brise fraîche de Nord-Ouest. Le jour venu, le vent se fait plus discret, le "tempo plus largo" et ce sont, une fois atteints les grands fonds de plus de 4000m, des dauphins, qui viennent à notre rencontre en nombre, mais aussi des rorquals. Magnifiques et majestueuses bêtes qui longent notre bord parfois à quelques dizaines de mètres à peine et dont le souffle puissant s'éloigne et disparaît peu à peu dans la brume de mer. En harmonie avec cette nature qui invite à retourner aux sources, nous tentons le pari de tracer notre route avec les moyens séculaires : l'estime principalement et parfois un point astronomique au sextant. Quand après 2 jours et demi de haute mer, la terre grandit sur l'horizon, nous en reconnaissons les contours avec un petit frisson interdit aux fidèles du dieu GPS : Viveiro, la plus orientale des grandes rias qui font la beauté de la côte Galicienne.

Stage Galice1

Car une croisière dans cette terre océane se scande au rythme de la découverte de ces échancrures naturelles, parfois immenses, creusées par des rivières au caractère changeant, tour à tour industrieuses comme Viveiro, grandioses comme Ferrol ou A Coruna, charmantes telles Ortigueira, intimes comme Laxe, apaisantes à l'image de Noïa. Alternant cabotage et visite des plus belles citées - La Corogne et St Jacques de Compostelle - nous descendons vers l'Ouest puis le Sud, poussés les alizés portugais et, au bout de la "Costa del Muerte", la Côte de la Mort, doublons le légendaire cap Finisterre aux airs de monstre tapis sous son petit phare. La grande ria de Baxos marquera le point le plus méridional de notre périple. Après une ultime escale, la radieuse ria de Camarinas, nous retrouvons l'étrave vers Lorient, le ballet des cétacés, le rythme des quarts sous les étoiles avec ses rires étouffés et parfois ses angoisses rentrées à l'approche d'un grand navire... 

La Galice

Ultime émotion quand, un instant fugace, surgit la tête d'une baleine, et cet oeil, si humain, si conscient qu'il semble tout droit sorti d'un poème d'Hugo ou d'un roman de Melville.

Retour à bon port, loin des tapas, du "jamon" et du cidre galicien aux notes acides. Resteront gravés dans la mémoire de l'équipage, l'exceptionnelle variété des paysages, des mouillages souvent déserts même en saison, les fous-rires aux innombrables parties de loup-garou ou de Barbu, l'odeur chaude du pain cuit à bord. Et bien sûr le travail des manoeuvres de jour comme de nuit, les départs au lof dans la brise, la stratégie de route établie à l'escale, rapporteur breton dans une main, Ty Punch dans l'autre... Une certaine douceur de vivre en mer. Adios Galicia...

Un grand merci aux Pierre de Lune : Morgane, Eléonore, Cindy, Caroline, Xavier, Sébastien, Loïc, Thomas et Augustin. Par leur enthousiasme, ils ont fait de cette croisière un moment d'exception à renouveler avec ceux qui le voudront, peut être cette fois-ci vers des contrées plus septentrionales !

IVAN MAILLARD

CHEF DE BORD UCPA 

Plus d'articles dans cette catégorie : « CROISIERES EN FAMILLE Cap sur l'Irlande »

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Rejoignez-nous sur Facebook